Deux terrains occupés par des membres de notre Première Nation ont été saccagés à l’aide de machinerie lourde. Les travaux d’aménagement amorcés ont été détruits, des arbres ont été abattus et des tranchées ont été creusées afin de bloquer l’accès aux terrains.

Selon un avis publié par la Nation huronne-wendat, ces actions ont été entreprises suite à une décision de leur Conseil de « remettre à l’état naturel toute installation non autorisée » sur le territoire qu’ils revendiquent. Nous déplorons les méthodes draconiennes et surtout illégales employées par la Nation huronne-wendat qui vont complètement à l’encontre des valeurs et principes caractérisant les Premières Nations.

Nous ne tolérerons pas que des individus s’en prennent ainsi aux Pekuakamiulnuatsh et à l’intégrité de notre territoire ancestral parce qu’ils revendiquent une quelconque exclusivité territoriale sur Nitassinan.

Katakuhimatsheta procède à différentes actions, tant sur les plans politique que juridique, afin d’assurer aux Pekuakamiulnuatsh la sécurité et la tranquillité d’esprit dans leur occupation du territoire. Nous verrons également à obtenir réparation pour nos membres qui ont été personnellement victimes du saccage orchestré par la Nation huronne-wendat. Surveillez nos publications pour connaître les derniers développements du dossier.

Documents pertinents :