Actualités

Le comité de surveillance de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan continue de suivre l’évolution de la situation en lien avec la COVID-19, notamment en étant à l’écoute et en donnant suite aux directives du gouvernement du Québec.

Suite à l'annonce du gouvernement du Québec cet après-midi, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan met en place des mesures préventives pour protéger les aînés, en lien avec la COVID-19.

À partir de maintenant, le 14 mars, les visites sont interdites au Centre Tshishemishk. Les visites sont également limitées au Domaine Kateri. Nous comptons sur la collaboration des gens à cet égard.

Pekuakamiulnuatsh Takuhikan tient à informer la population que des mesures préventives sont prises en lien avec la pandémie de la COVID-19. En rencontre de veille aujourd’hui, le comité de surveillance et les élus de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan ont précisé qu’ils emboîtent le pas suite à l’annonce du premier ministre Legault de fermer les écoles de tout le Québec pour deux semaines. Ainsi, les écoles Amishk et Kassinu Mamu seront fermées durant cette période, tout comme le service de garde scolaire.

Pekuakamiulnuatsh Takuhikan tient à informer la population que des mesures préventives sont prises dans la foulée de l’annonce du premier ministre François Legault, ce midi, en lien avec la maladie à coronavirus qui sévit actuellement dans le monde entier. Pour l’instant, rappelons-le, les mesures dont il est ici question ne sont que préventives. Aucun cas de COVID-19 n’a été signalé ou rapporté dans la communauté ou parmi les membres de la communauté de Mashteuiatsh.

Veuillez prendre note que tous les bureaux de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan seront fermés à compter de 8 h 30 aujourd’hui, le mercredi 4 mars 2020, en raison des mauvaises conditions météorologiques et routières.

L’horaire habituel reprendra le jeudi 5 mars.

Merci de votre attention.

Veuillez prendre note que les écoles Amishk et Kassinu Mamu seront fermées pour toute la journée, le jeudi 27 février 2020, en raison des mauvaises conditions météorologiques. Le service de garde sera cependant ouvert.

Merci de votre attention.

En 2014, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan signait avec Produits forestiers Résolu (PFR) une première entente d’achat-vente de bois en lien avec le volume de bois consenti à la communauté de Mashteuiatsh. Par cette entente, PFR devenait un partenaire pour opérer, transformer et vendre le bois provenant du volume de 200 000 mètres cubes récolté annuellement.

Depuis 2014, l’entente de 200 000 mètres cubes a été renouvelée en 2015 pour 2 ans, puis en 2018 pour une période de 5 ans, soit jusqu’au 31 mars 2023, pour un volume de 250 000 mètres cubes. Pekuakamiulnuatsh Takuhikan a choisi de renouveler l’entente avec PFR en raison des résultats significatifs obtenus en termes de retombées socio-économiques pour l’ensemble de la communauté de Mashteuiatsh tant sur le plan des contrats octroyés à des entreprises issues de Mashteuiatsh que des emplois créés en forêt et en usines.

Les élus de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh sont préoccupés et suivent de près les événements qui se déroulent depuis plus d’une dizaine de jours en Colombie-Britannique et ailleurs au pays. La situation de la nation Wet’suwet’en et les circonstances ayant mené à ces contestations sont particulières et complexes. Le chef Clifford Moar a déclaré que, pour les élus de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, la clé réside dans le dialogue et le respect mutuel, comme solution au dénouement de la crise, ce qui implique un véritable changement d’attitude des gouvernements. « La Première Nation que je représente détient un titre aborigène et des droits ancestraux incontournables. On réalise que l’éclatement des relations entre les gouvernements et les Premières Nations résulte d’un manque de considération et de reconnaissance des gouvernements qui n’ont pas su établir une relation de respect, de nation à nation », a souligné le chef Moar.

Le Comité de femmes de Mashteuiatsh Puakuteu et la Table de concertation des groupes de femmes du Saguenay—Lac-Saint-Jean ont procédé le 7 février au lancement d’une démarche pour l’égalité et la parité entre les femmes et les hommes de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh, avec la collaboration de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan. Le lancement se déroulait à la salle Ushkui de Mashteuiatsh, lors d’un brunch communautaire organisé dans le cadre de la Semaine de la promotion de la vie.