Actualités

Le vice-chef aux relations avec les Premières Nations et les gouvernements et conseiller désigné au territoire de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, Charles-Édouard Verreault, assistait aujourd’hui à la conférence de presse de la direction de la réserve faunique des Laurentides pour le dévoilement du programme des festivités prévues pendant l’année dans le cadre du 125e anniversaire de la création du « parc des Laurentides ». Cette portion du territoire, rappelons-le, fait partie de Nitassinan, le territoire ancestral des Pekuakamiulnuatsh.

125 sepac 9 6

C’est une œuvre de Norah Moar, élève de 3e secondaire de l’école Kassinu Mamu de Mashteuiatsh, qui a été choisie pour apparaître sur la carte de Noël 2019 de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan. L’œuvre, qui allie collage et poésie, a été réalisée dans le cadre d’un cours d’art à l’école.

CarteNoel2019

Le vice-chef aux relations avec les Premières Nations et les gouvernements et conseiller désigné au territoire de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, M. Charles-Édouard Verreault, exprime son inquiétude et déplore l’absence de consultation de sa Première Nation en ce qui a trait à la récente décision du gouvernement du Québec d’annuler les mesures de protection dans trois massifs forestiers se trouvant dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean.

À l’instar des villes de Roberval et de Saint-Félicien, Mashteuiatsh bénéficie depuis peu du service d’Accès Transport, permettant aux usagers d’utiliser un nouveau service de transport local accessible à tous, à travers les différentes bornes d’arrêt identifiées à divers endroits dans la communauté des Pekuakamiulnuatsh et en direction de Roberval.

Une période de sélection est actuellement en cours pour le programme de Bourses individuelles en loisir, sport et ilnu aitun ainsi que pour le programme de Bourses de mérite.

Pekuakamiulnuatsh Takuhikan a adopté un nouveau programme de soutien financier pour l’achat d’équipement et de matériel pour l’occupation du territoire. Ce programme remplace le programme de prêt pour l’achat d’équipement et de matériel qui était en vigueur depuis plusieurs années.

Nanahku ilnu-aitun tshika tutekanu nete Uashassihtsh takuatshitsh kie piputsh

Nilan ka atusseshtakau Uelutishiun kie ilnu-aitun, tshinishkumatinau tshiluau ka ashu pashtinamek tshitshisselitamunuau kie nitshe kutakatsh ka uauitishieutau kie kassinu Pekuakamiulnuatsh katshi takushuniek nane tshishik ka uluipalitakanitsh mashinaikan tan tshe aitunanuatsh takuatshin 2019 kie pipun 2020 nete Uashassihtsh nane 29 uashtessiu-pishim 120 tepanatsh auenitshenatsh katakushinitau ka uapatakau nanahku ilnu-aitun nane tshishik.

Le 18 octobre dernier, la municipalité de Baie-Sainte-Catherine dévoilait le Chemin Fleuve et Fjord, une promenade piétonne aménagée qui relie le quai de la Traverse au site de la Pointe-aux-Alouettes. Ce parcours de 5 kilomètres, comprenant des panneaux d’interprétation, ramène littéralement dans l’esprit la Grande Alliance de 1603 où les Amérindiens et les navigateurs français se sont tendus la main en signe de collaboration. Les deux communautés innues d’Essipit et de Mashteuiatsh se sont jointes au projet pour rappeler leur occupation des lieux, à l’embouchure du Saguenay, avant l’arrivée des Français.

Pekuakamiulnuatsh Takuhikan accueille favorablement les grandes lignes du rapport de la Commission Viens qui expose des réalités connues et dénoncées depuis longtemps déjà. Ainsi qu’il en avait fait état lors de son passage à la commission d’enquête à Val-d’Or en novembre 2017, le principal enjeu réside dans la réelle volonté du gouvernement de s’acquitter de ses obligations de soutenir les Premières Nations afin qu’elles puissent offrir des services adaptés à leur culture, avec des moyens adéquats et équitables. Le constat de discrimination systémique est accablant et il doit être éradiqué.

L’activité de pêche printanière au filet des Pekuakamiulnuatsh s’est déroulée du 20 mai au 18 juin 2019. Selon des données recueillies par l’unité Droits et protection du territoire de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan, les pêcheurs ilnu ont capturé au total 240 ouananiches et 5 335 dorés avec un effort de 33 filets pour 390 jours-filets. Ces données sont fournies en tenant compte de la proportion de 12 % des pêcheurs qui n’ont pas remis leur formulaire d’inventaire.