Actualités

En décembre 2011, la population a été informée du report de la date limite de dépôt des demandes dans le cadre du Programme d'initiatives individuelles et communautaires (PIIC). Rappelons que le programme a été révisé afin de répondre plus adéquatement aux objectifs poursuivis par le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean et également de répondre davantage aux besoins des personnes qui déposent des projets.

La Première Nation ilnu de Mashteuiatsh tient à réagir publiquement et faire part de sa déception concernant l’information publiée aujourd’hui dans certains médias selon laquelle un rapport réalisé par Me John Gomery conclut à une situation « intolérable et dangereuse » et à une primauté des droits de la nation huronne-wendat dans la réserve faunique des Laurentides.

Suivant le dépôt de son mémoire dans le cadre de la consultation sur la protection du 50 %, la Première Nation ilnu de Mashteuiatsh considère que les prochaines étapes seront déterminantes quant au maintien de sa participation au Plan Nord. « La prise en compte des droits et intérêts de notre Première Nation dans cette démarche vers un Plan Nord est insatisfaisante jusqu’à présent et nous voulons convenir à bref délai de la nature de notre participation et obtenir des engagements fermes de la part du gouvernement du Québec à cet égard », a indiqué M. Florent Bégin, vice-chef aux Affaires extérieures et représentant politique délégué au dossier du Plan Nord.

Un nouveau document sur les orientations politiques 2010-2014, mis à jour suivant la détermination des objectifs de services, sera distribué cette semaine dans tous les foyers de Mashteuiatsh et pourra être consulté dans le site Web de l’organisation [www.mashteuiatsh.ca].

Suite à leur rencontre du lundi 20 juin 2011 avec le ministre des Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, M. John Duncan, les chefs du Regroupement Petapan (ex Conseil tribal Mamuitun mak Nutashkuan) ont accepté, parallèlement au processus de négociation, de procéder à l’étude d’une proposition faite par le gouvernement fédéral qui, selon ce dernier, pourrait résoudre l’impasse dans laquelle se trouvent présentement la négociation territoriale globale innue, reliée à l’Entente de principe d’ordre général (EdPOG).

Suite à l’annonce faite relativement au Plan Nord par le premier ministre Jean Charest aujourd’hui, le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean souligne que, même s’il démontre une ouverture à cette voie de développement, ceci ne constitue pas un aval à tout ce qui en découlera. Chaque projet sera examiné cas par cas et jugé en fonction de ses impacts spécifiques, notamment sur les droits ancestraux, le mode de vie traditionnel, l’environnement et de ses retombées dans notre milieu.

L’affirmation de notre identité passe immanquablement par le nehlueun, notre langue, qui est le coeur de notre culture du Pekuakamit. C’est pourquoi le Conseil de bande a amorcé une réflexion il y a quelques années en vue de remplacer l’appellation Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean par une dénomination en nehlueun.

La direction des Travaux publics et habitation tient à vous rappeler que depuis le 1er août 2008 est entré en vigueur le Règlement administratif no 2008-01 concernant l’aménagement, l’installation et la sécurité aux abords des piscines. Le règlement a pour principal objectif d’assurer la protection du public et de sensibiliser et informer les propriétaires de piscines de la responsabilité civile qu’ils encourent.

La direction des Services administratifs du Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean est heureuse d’informer les usagers que le Secteur des ressources matérielles et financières offrira, à compter du 9 mai 2011, un service centralisé de perception des comptes. La mise en place de ce nouveau service découle de la mise en oeuvre du Règlement sur la gestion des comptes clients qui a été adopté par le Conseil et qui entrera en vigueur le 9 mai 2011.

Né d’un besoin depuis longtemps exprimé par le milieu d’affaires local, le Fonds de garantie de prêts de Mashteuiatsh voit le jour. Ce nouveau fonds est doté d’un capital de 4,73 millions de dollars et il servira à garantir les prêts effectués par des entreprises de Mashteuiatsh auprès des institutions financières. Le Conseil des Montagnais du Lac-Saint-Jean, la Fédération des caisses Desjardins du Québec et Rio Tinto Alcan sont les partenaires financiers de cette initiative majeure qui vise notamment à atténuer les effets de la Loi sur les Indiens concernant la prise de garanties sur réserve.