Les Pekuakamiulnuatsh habitent depuis des millénaires un vaste territoire qui s’étend au-delà des bassins versants du Pekuakami. Avant l’arrivée des Européens, ils transigeaient avec d’autres nations autochtones du nord au sud et de l’est à l’ouest. Aujourd’hui, les éléments de la tradition orale témoignent de la présence historique indéniable des Pekuakamiulnuatsh sur Nitassinan (« notre territoire »), ne serait-ce que par les innombrables noms de lieux.

Avant d’être décrétée réserve selon la Loi sur les Indiens en 1856, Mashteuiatsh – qui signifie « Là où il y a une pointe » – a toujours été un point de ralliement et de rencontre exceptionnel. De tout temps, Mashteuiatsh était un lieu de rassemblement unique sur les berges du Pekuakami où tous pouvaient échanger et partager, tant sur des bases commerciales qu’au point de vue social et culturel.

Traditionnellement, c’est en se référant au lieu d’attachement qu’ils occupaient avec leurs familles que les Ilnuatsh s’identifiaient. Ainsi, c’est l’appellation Pekuakamiulnuatsh (Ilnuatsh du Pekuakami) qui nous désigne encore aujourd’hui.

Désignée au départ par le nom de Ouiatchouan, la communauté porte le nom de Mashteuiatsh depuis 1985. Le nom populaire de Pointe-Bleue a longtemps aussi désigné la zone habitée de la réserve.

La majorité des membres de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh sont établis dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, principalement dans la communauté de Mashteuiatsh.

Nom de la communauté

Mashteuiatsh (territoire de réserve au sens de la Loi sur les Indiens)

Nation

La Première Nation de Mashteuiatsh fait partie de la nation ilnu (ou innue, aussi appelée montagnaise)

Gentilé

Pekuakamiulnu (singulier), Pekuakamiulnuatsh (pluriel)

Population

La bande des Montagnais du Lac-Saint-Jean comprend 6 691 membres dont 2 089 résident dans la communauté de Mashteuiatsh. (source : Système d'inscription des Indiens, Affaires autochtones et du Nord Canada, octobre 2017)

Langues

Nehlueun (notre langue) et français

Situation géographique

Mashteuiatsh est située sur la rive ouest du Pekuakami, à 6 km de Roberval; l’accès à la communauté se fait par la route 169

Superficie

La superficie de Mashteuiatsh (territoire de réserve) est de 15,24 km²

Organisation politique et administrative

Pekuakamiulnuatsh Takuhikan

Affiliation à une organisation tribale

Secteur négociation : Regroupement Petapan
Secteur administration et services techniques : Conseil tribal Mamuitun

Principaux équipements collectifs

Aréna, bibliothèque, café jeunesse, carrefour d’accueil touristique, carrefour social, centre d’accueil, centre de santé, gymnase, maison de la famille, maison de jeunes, musée, salle communautaire, site de transmission culturelle ilnu

Services policiers et d’incendie

Sécurité publique de Mashteuiatsh

Organismes

Consulter la liste

Médias locaux

Journal Pekuakamiulnuatsh (mensuel)
et magazine Premières Nations (trimestriel) 
(Éditeur : Pierre Gill, GillCom)
1571, rue Ouiatchouan
Mashteuiatsh (Québec)  G0W 2H0
Téléphone : 418 275-3570
Télécopieur : 418 275-3570
Courriel : gillcom@gillcom.ca


Radio CHUK 107,3
Corporation médiatique Teuehikan
1491, rue Ouiatchouan
Mashteuiatsh (Québec)  G0W 2H0
Téléphone : 418 275-4684
Télécopieur : 418 275-7964
Courriel : chuk@chukfm.ca
Internet : www.chukfm.ca

Activités économiques

Art et artisanat, commerces et services, construction, industrie du bois, tourisme, transport et administration publique

Paroisse

Kateri Tekakwitha

Cimetières

Cimetière catholique (rue Amishk), Cimetière anglican (rue Atshikash)

Noms de rues

Amishk (Castor)

Atshikash (Vison)

Atuhk (Caribou)

Auetissatsh (Petit castor)

Kauk (Porc-épic)

Mahikan (Loup)

Mashk (Ours)

Matishu (Aigle)

Matshetshu (Renard)

Mush (Orignal)

Nishk (Outarde)

Ntshuk (Loutre)

Ouiatchouan (Là où le cours d’eau est brillant)

Pashpassu (Gélinotte huppée)

Petauansh (Petit ours)

Pileu (Perdrix)

Pishu (Lynx)

Tshishtapakunileu (Perdrix de savane)

Uapakalu (Hibou blanc)

Uapileu (Perdrix blanche)

Uapistan (Martre)

Uapush (Lièvre)

Uinishk (Siffleux)

Utshek (Pékan)